dimecres, 9 de juliol de 2014

Una última tria de Joubert


Per complementar la tria dels pensaments de Joubert que us he ofert en les dues últimes entrades a partir de l’edició catalana publicada per Proa, aquí en teniu una altra molt més breu, que he extret d’una edició en francès a cura de Georges Poulet. Espere que no acabeu enfitats de tant de Joubert. No l’he traduïda, si no us fa res.

La multitude des livres en ôte le goût et tue le plaisir.


La contradiction ne nous irrite que parce que’elle trouble la plaisible possession où nous sommes de quelque opinion ou de quelque prééminence. Voilà pourquoi les faibles s’en irritent plus que les forts, et les infirmes plus que les sains.


Enchaînement. Idées enchaînées, et tristes de leur servitude.


Pour qu’une expression soit belle, il faut qu’il dise plus qu’il n’est nécessaire en disant pourtant avec précision ce qu’il faut.


L’âme qui est toujours la même mesure le temps. L’âme qui est dans le trouble ne mesure rien. Tout lui est uniforme autour d’elle parce son changement et sa perturbation est toujours la même.


Tous les jardiniers habitent de beaux lieux parce qu’ils les rendent tels. 


En littérature, remonter aux sources dans chaque langue, parce que primo on oppose ainsi l’antiquité a la mode, parce que secondo en trouvant ainsi dans sa propre langue cette pointe d’étrangeté qui picque et réveille le goût, on la prle mieux et avec plus de plaisir. Qunt aux inconvéniens, ils sont nuls. Des défauts vieillis et abolis ont perdu tout leur maléfice; on n’a plus rien à redouter de leur contagion.


Lorsque les mots sont bien choisis, ils sont des abrégés de phrazes. L’abrégé d’une phraze. Dites l’abrégé de beaucoup de phrazes ou, pour mieux dire, la valeur. Des mots amis de la mémoire, et de ceux qui ne le sont pas. C’est à choisir les premiers et à rejetter les seconds que l’habile écrivain s’attache. Ecrire pour la mémoire. De ceux qui écrivent pour l’oubli. 


Les mathématiques du coeur. Car les belles maximes sont pour lui des axiòmes d’une évidence irrésistible.

Cap comentari:

Publica un comentari a l'entrada